L'IDIOTE (2012) 

C. Rebetez, Y. Robert (in French|en français)

"TOUCHED THE AUDIENCE AND MADE THEM LAUGH" "MAGNIFICENTLY SUCCESSFUL" (La Liberté 

TV report with the cast and author | Reportage BNJ.TV:

Extract | extrait: 

Oui, j'étais idiote. Une idiotie transparente, à laquelle on ne prête pas attention parce qu'elle n'intrigue ni ne dérange. Idiote de me raconter comme il faut ou comme je pensais qu’il fallût. J’étais idiote et seule au monde, jusqu’à ce qu’un appel me traverse. D’autres ont vu la vierge... 

C’est arrivé la nuit, en me retournant sur l’oreiller. Un air tout simple, que je n’avais plus entendu depuis mon unique tentative de faire des rencontres au Club Med. Ave Maria? L’Air de la Reine de la nuit? Sonnettes au clair de lune? 

Ben non! Mon apparition à moi, ma révélation, fait coin coin coin coin et danse tous les soirs. (© C. Rebetez & Y. Robert) 

Reviews | critiques: 

"On a vu l'auteur de la pièce, Camille Rebetez, les yeux rougis d'émotion, aller remercier l'éclairagiste et la metteuse en scène après la représentation de vendredi. "L'Idiote" venait de toucher et de faire rire le public fribourgeois. Parmi les curieux et les amateurs de spectacle, il y avait des gens du monde du théâtre, mais aussi des habitués des concerts de musique contemporaine. "L'Idiote" a su réunir les deux univers. On ne saurait dire si la pièce s'inscrit dans la musique, ou si la musique s'inscrit dans la pièce. L'intégration du texte et du trio à cordes est magnifiquement réussie. Ce n'est pas tant que les musiciens interviennent de temps en temps en parlant ou en chantant: c'est le langage musical créé spécialement pour la pièce qui permet de dialogue avec la comédienne fribourgeoise. Ou alors c'est sa voix qui devient le quatrième instrument. (...) Sans se prendre au sérieux, Molly invente un slogan vide de sens après avoir ressassé pendant six mois la danse des canards (...). "Les pigeons se sont rués sur mon slogan" rit-elle sous cape en transformant son chariot métallique, lointain cousin d'une cuisinière, habile élément de décor. (...) En cours de route, elle détourne les moyens de communication virtuels (...) et passe par une phase de séductrice en bottes de cuir rouge. Un rôle de fausse naïve, qui sied à ravir à Anne Jenny, charmeuse sous les lumières sophistiquées d'Alain Kilar, et dirigée sans artifice par Joëlle Richard, mais avec une série d'accessoires improbables, tels des canards de toutes les tailles."

LA LIBERTE, Elisabeth Haas (13.02.2012)

"Admiration sincère pour certaines images drôles ou saisissantes, que lon doit à la mise en scène de Joëlle Richard, ainsi quà léclairagiste Alain Kilar"

LEXPRESS, Denise de Ceuninck (29.01.2012)

Venues | théâtres: 

Maison du Concert Neuchâtel

Nouveau Monde Fribourg

Les Hospitalières Porrentruy 

Copyright Roz & Coz Theatre Company 2019 | All rights reserved | « I pray thee Rosalind, sweet my coz, be merry » (As You Like It) | Webmaster LadyHagg