PLEIN CŒUR (2017)

Joëlle Richard (in French|en français)

"EMOTIONALLY OVERWHELMING - STRONG IMAGES, A REFINED AESTHETICS, A CAPTIVATING RHYTHM - SUPERBLY CRAFTED - A COHERENT AND MIGHTY WHOLE(La Gruyère-  "A MOVING PLAY FULL OF CONTEMPORARY POETRY" (La Télé- "A POWERFUL TEXT - TWO FEVERISH ROLES SUITED TO THE ACTORS’ TALENT" (La Liberté) 

"Plein Cœur comme cette émotion qui vous prend. Plein Cœur, comme pour souligner que ce voyage est avant tout intime. (...) Les images sont fortes, le rythme envoûtant, mais jamais le style n'étouffe les sujets qu'aborde Joëlle Richard, comme le désir de liberté, la condition des femmes, l'exil, la solitude, la rage de vivre, malgré tout. (...) Un travail d'orfèvre, (un) ensemble cohérent et puissant. Bouleversant." Eric Bulliard, La Gruyère, 02.05.17

"Le texte puissant de Joëlle Richard irradie autour des mots qui rabaissent et détruisent. (...) La pièce dévoile le passé et cerne par bribes (…) les deux personnages, chacun profond et intense à sa manière, foncièrement ambigus, déchirés, marqués par les duretés de la vie. (...) Deux rôles bouleversants, qui offrent aux acteurs Raïssa Mariotti et Olivier Havran des partitions fiévreuses, à la mesure de leur présence et de leur talent." Elisabeth Haas, La Liberté, 01.05.17

A few words about the play | synopsis et présentation de la pièce: 

"Plein Cœur" is also available in an English translation and adaptation by Alison Anderson and Joëlle Richard under the title "Takotsubo" (2018)

(In English)

It’s an invented story, inspired by sea currents. A story buried at the bottom of the oceans. The story of Joy, a prostitute sent away to those vanilla-scented Caribbean where she won’t be a trouble anymore, and which, she hopes, will welcome her with open arms like a Creole mama. The story of Cameron, too, a ferryman of few words who sails to the Leeward Islands with his cargo of flesh despite the sirens, the kraken and the cold breath of the drowned girls. It’s the story of a one-to-one confrontation. A journey between two worlds. The last one. But that’s something Joy won’t really admit. She’d rather cling to the hope for a better life, to this beloved one who will be waiting for her at the end of the trip - she knows that for sure. Only then, her roots will grow again...

It's a play about exile and loneliness. About an everyday life to reinvent and all the loved ones left behind. It’s a play about joy, which gives the strength to carry on. About the memories which keep us warm and the lies which soothe the pain. It’s a play about childhood. How much it hurts. Yet how much we long for it. It’s a play about women, female empowerment and self-determination. About the thirst for freedom and the passion for life. It’s a play about words. Magical ones. Words that have the power to destroy or to heal. It’s a play about angel-makers, spread wings and kindred spirits. About falling in love and life-changing encounters. It’s a play about things we can all relate to. We, human beings. No matter the colour of our skin, no matter our age, religion, country, gender or sexuality. It’s a play about being alive. And reaching the other shore. Eventually.

(In French)

C’est une histoire inventée, dictée par les courants. Une histoire enfouie au creux des océans. Celle de Joy, fleur de pavé en mal de douceur, arrachée à son bitume pour être envoyée là où elle ne gênera plus, vers ces Antilles aux parfums de vanille qui, elle l’espère, lui ouvriront grand les bras comme une Mama créole. Celle de Caron, passeur de peu de mots qui met le cap sur les îles malgré l’ombre du kraken, le chant des sirènes et le souffle des noyés pour y livrer sa cargaison. C’est l’histoire d’un face-à-face. D’un voyage entre deux eaux. Le dernier. Mais ça, Joy ne se l’avoue pas vraiment. Elle préfère s’accrocher à la promesse d’une vie plus belle, à cet amour qui l’attendra, elle en est sûre, au terme de la traversée. Alors, seulement, ses racines repousseront… 

C’est une pièce sur l’exil. La solitude. Les quotidiens à réinventer et les proches qu’on laisse derrière soi. C’est une pièce sur la joie. Les souvenirs qui tiennent chaud et les rêves qui donnent la force de continuer. C’est une pièce sur l’enfance. Comme elle fait mal... Comme nous aspirons pourtant à la retrouver. C’est une pièce sur les femmes, leur talent pour la vie, leur soif de liberté. La nécessité de faire des choix et d’être la seule à savoir ce qui est bien pour soi. C’est une pièce sur les mots et leur pouvoir autoréalisateur. Comme ils nous détruisent... Comme ils savent si bien nous rafistoler. C’est une pièce sur les faiseuses d’anges, les ailes qu’on déploie et les âmes qu’on dit soeurs. Les regards dont on s'éprend et les rencontres qui chamboulent une vie. C’est une pièce sur tout ce que nous avons en commun. Nous, êtres humains. Quels que soient la couleur de notre peau, notre âge, genre, culture, religion, salaire et sexualité. C’est une pièce sur la vie. Et la fin du périple. Là-bas, de l’autre côté.

Radio interview | passage à Radio Fribourg:

Raïssa Mariotti & Joëlle Richard | Que du bonheur (25.04.17):


Interviews and TV report | Entretien avec les artistes et reportage TV:



Contact us to watch the whole show online (secured access) | L’intégralité de la pièce est disponible en streaming sur demande pour les programmateurs

Venues | lieu et dates des représentations: 

Nuithonie je 27 avril (19h, sold out | complet), ve 28 avril (20h), sa 29 avril (20h), di 30 avril (17h), je 4 mai (20h), ve 5 mai (20h + talk), sa 6 mai (20h) 2017 

Events | activités et rencontres proposées dans le cadre de la création: 

Bord de scène avec la compagnie: ve 05.05.2017 après la représentation, atelier #7 Voies Théâtrales: sa 06.05.2017 (à Nuithonie, avec Cours de Miracles)

Co-produced by | théâtre coproducteur: 

Logo Nuithonie N&B

Equilibre-Nuithonie-Fribourg

Sponsored by | avec le soutien de: 

Etat de Fribourg, Loterie Romande, Ernst Göhner Stiftung, Fonds culturel de la Société suisse des auteurs SSA, Pourcent culturel Migros, Maison Cibachrome

Merci à Joël Burri, Cours de Miracles, Thierry Loup, Pro-Scène, Smart Cuts

Copyright Roz & Coz Theatre Company 2019 | All rights reserved | « I pray thee Rosalind, sweet my coz, be merry » (As You Like It) | Webmaster LadyHagg